Antone Israel

Hommage à Z
Ausencia


Hommage à Z - Forme & concept
Dans cette installation de film et de papier, la pellicule vient traverser l’écran de papier où elle est projetée, venant l’animer ponctuellement dans un mouvement rappelant ceux des vagues. Il s’agit ici de formaliser spatialement ce qui survit d’un phénomène lorsqu’il est capté, reproduit et converti en images. Que reste-il de la mer dans une image de la mer ?

Ausencia - Forme & concept
Deux projecteurs, l’un au sol, l’autre au plafond, sont reliés par la même bande de film et projettent de part et d’autre dans l’espace deux portraits qui se font face. Ce sont les images d’un homme et d’une femme partant et arrivant seuls sur le même bateau, comme si ils cherchaient à se rejoindre sans jamais y arriver, qui se confrontent. Un voyage fragile, un condensé d’odyssée, dont nous ne voyons que le départ et le retour, la pellicule étant le chemin. Le fait d’opposer deux sources se partageant la même image à deux moments particuliers vient introduire un système à la fois duel et dialectique dans l’unité du dispositif. Les machines comme les images qu’elles déploient semblent poursuivre la même totalité sans pour autant y parvenir.

haut de page
Avec le soutien de | Spip | Se connecter | espace zinnodes