Les enfants-loups

Le film de Rick Ostermann met en lumière un phénomène peu connu de l’après seconde guerre mondiale : celui des enfants-loups (Wolfskinder en allemand). Après 1945, les troupes soviétiques ont occupé le territoire allemand de Prusse-Orientale, traitant les civils avec infamie (l’Armée Rouge a été accusée de crimes de guerre à ce propos) et bafouant les conventions de Genève. Beaucoup d’hommes et de femmes ont été exécutés, laissant derrière eux leurs enfants devenus orphelins de guerre. Ces enfants errants (20 à 25.000), livrés à eux-mêmes tentaient de rejoindre la Lituanie (ou plus rarement d’autres pays baltes) dans l’espoir de trouver une place dans une ferme. Certains ont été retrouvés par les Soviétiques et d’autres ont grandi en Lituanie, avant de revenir en Allemagne.

Les traumatismes de guerre et d’après-guerre des ces enfants-loups mènent à la comparaison avec les milliers d’enfants migrants qui traversent l’Europe d’aujourd’hui.

Lire
Facebook Vimeo © zinneke 2020