Ramdam

Prémisses de la dramaturgie Ramdam

mardi 17 avril 2012

Envies :
. développer notre projet artistique autour de la thématique du désordre urbain.
Cette orientation a été choisie car elle nous semble parler plus aux différents publics qui composent notre Zinnode, étant davantage orientée vers des enjeux concrets de tous les jours que la thématique du désordre climatique qui avait d’abord éveillé notre intérêt.
Les jeunes qui travaillent avec Phléomen ont en effet une empreinte urbaine fort marquée qu’il serait bon de mettre en valeur. De même, les usagers du CPAS possèdent une certaine vision de la ville dont on souhaite s’inspirer.
. travailler sur les notions de trafic, de mobilité, de mixité urbaine, de rencontre des cultures, de « loi de la ville », d’urbanisation à outrance, de Bruxellisation, de la notion de l’espace public versus l’espace privé, de l’ordre policier et du contrôle, de la fluidité, de la lenteur, etc.
Plus qu’une parade il s’agira d’une expérience. L’intention artistique est de mettre en place un projet qui se démarque des réalisations classiques de parade de type « défilé familial ».
L’enjeu est d’arriver à mettre en place un spectacle insolite basé sur des performances d’images et d’univers sonores. Un travail qui pose la question des limites de la représentation en Parade.
Plutôt que de créer un cortège axé sur des chorégraphies et des musiques de type festives, ils imaginent élaborer un monde particulier qui prendra forme exclusivement à partir de l’imagination des participants. Faire déambuler un univers singulier.
L’intention est de créer une action artistique qui pose les questions de l’intégration des personnages, la recherche sonore, la prise d’espace, la forme ou la lecture du défilé. L’idée de construire une dramaturgie trop complexe de type narratif est écartée d’emblée. Le spectacle ne doit raconter que ce qu’il est et être directement perceptible.
L’espace de parade doit devenir un terrain de jeu pour construire des actions artistiques immédiates qui se rapprochent de la performance.
Création d’un univers
Cet univers prend forme dans toutes les disciplines artistiques et insuffle le rythme de la parade, l’attitude, l’approche du public,... L’ensemble de la collaboration et du système de création participative doit entrainer la création d’un monde cohérent, insolite, poussé et de qualité.
La rigueur d’interprétation et la réalisation d’objets et d’habits reposeront sur la composition d’une charte dramaturgique commune (cf. ibidem) qui intégrera un cahier d’images et de références collectives.
Le son, au cœur de la Parade
Le projet reposera sur un univers sonore vivant qui se démarque des projets musicaux uniquement mélodiques.
Chaque personnage et acteur intègrera un élément bruiteur ou mélodique en lien avec son identité. Bricophonie étrange, facteur de son revisité, mélodies déconstruites et reconstruites.
La Zinnode intègrera un travail poussé sur le rapport entre son et défilé. Des limites seront cherchées puis transgressées que ce soit dans la sonorisation ou dans la méthode d’émettre un bruit.
Ce langage musical est direct, il est directement pensé en rapport à l’univers plastique. Il a un sens. Univers de gongs, cloches, des éléments sonores non conventionnels en résonance parfois avec d’autres plus conventionnels.
Il y a une forte demande des partenaires de notre Zinnode à développer des ateliers autour de la musique et de la bricophonie.
Les ateliers à mettre en place suivront en priorité cette demande mais prendront en compte d’autres nécessités artistiques en fonction de la dramaturgie.

Plan du site | Avec le soutien de | Spip |