KòD – Noir et Lumières


Quoi ?

La transe des rituels judiciaires. En créole haïtien, les mots code et corde se prononcent et s’écrivent de la même manière : kòd.
Une homophonie éclairante : les lois sont des codes, mais aussi des cordes, qui à la fois relient et entravent.
Le Pilier du Droit, monument précaire hérité des Philosophes des Lumières est porté en procession par les Juristes-pénitents.
Tantôt il tombe, tantôt il se redresse, maintenu à bout de cordes par des humains faillibles emportés dans la spirale ubuesque des rites judiciaires.


Qui ?

  • Partenaires : big band à pied La Nouvelle Flibuste, école secondaire Athénée Royal Gatti de Gamond, compagnie de théâtre Compagnie Bagalam, centre de fitness World Class Fitness, centre scolaire Notre Dame de la Sagesse, enseignement secondaire professionnel et individualisé Etablissement Sainte-Bernadette
  • Coordinateurs artistiques : Françoise De Smet & Michel Kazungu
  • Les équipes artistiques : Daphné Van Den Broeck, Vanessa Torrekens, Pierrot Nauche